AC Milan - Cassano victime d'un malaise

L’attaquant de l’AC Milan et de l’équipe d’Italie Antonio Cassano a fait un malaise en rentrant du match de Championnat à Rome dans la nuit de samedi à dimanche, et a été emmené à l’hôpital pour des examens, a annoncé le club lombard dimanche dans un communiqué.

Cassano, qui s’est trouvé mal à l’aéroport de Malpensa (Milan), au retour du match gagné contre l’AS Rome (3-2), devrait rester à l’hôpital dans la nuit de dimanche à lundi et ne partira pas en Biélorussie pour affronter le Bate Borisov, mardi en Ligue des champions.

« Le garçon ne va pas bien, nous cherchons à savoir ce qu’il a », a expliqué le docteur de l’AC Milan, Rodolfo Tavana.

AC Milan - Cassano victime d'un malaise

L’attaquant de l’AC Milan et de l’équipe d’Italie Antonio Cassano a fait un malaise en rentrant du match de Championnat à Rome dans la nuit de samedi à dimanche, et a été emmené à l’hôpital pour des examens, a annoncé le club lombard dimanche dans un communiqué.

Cassano, qui s’est trouvé mal à l’aéroport de Malpensa (Milan), au retour du match gagné contre l’AS Rome (3-2), devrait rester à l’hôpital dans la nuit de dimanche à lundi et ne partira pas en Biélorussie pour affronter le Bate Borisov, mardi en Ligue des champions.

« Le garçon ne va pas bien, nous cherchons à savoir ce qu’il a », a expliqué le docteur de l’AC Milan, Rodolfo Tavana.

Naples - Mazzarri : "Jamais parlé du Scudetto"

L’entraîneur Walter Mazzarri, a balayé les regrets d’une défaite à domicile contre l’Udinese (2-1) qui prive certainement le Napoli du titre de champion d’Italie, en rappelant qu’à Naples « on n’avait jamais parlé de « Scudetto », a-t-il dit dimanche.

« Ici, on n’a jamais parlé du « Scudetto », c’est quelque chose qui doit mûrir avec une progression graduelle », a dit Mazzarri à la chaîne Sky Sport, après le match de la 33e journée.

Le Napoli « a 5 points de plus que dans la phase aller. Aujourd’hui, nous avons fait un bon match, et créé beaucoup plus. L’Udinese a tiré trois fois au but », a dit Mazzarri.

« (Christian) Maggio a frappé la transversale, (Edinson) Cavani a raté un penalty… C’est signe qu’aujourd’hui on devait perdre, mais ça ne change rien à la grande saison du Napoli », a-t-il ajouté.

Il ne craint pas non plus le contre-coup psychologique de cette défaite, qui laisse six points d’avance à l’AC Milan, à cinq journées de la fin. « La nervosité est signe que l’équipe croit toujours qu’elle peut gagner, cela montre notre implication et notre volonté de ne jamais lâcher », a estimé Mazzarri.

Naples - Mazzarri : "Jamais parlé du Scudetto"

L’entraîneur Walter Mazzarri, a balayé les regrets d’une défaite à domicile contre l’Udinese (2-1) qui prive certainement le Napoli du titre de champion d’Italie, en rappelant qu’à Naples « on n’avait jamais parlé de « Scudetto », a-t-il dit dimanche.

« Ici, on n’a jamais parlé du « Scudetto », c’est quelque chose qui doit mûrir avec une progression graduelle », a dit Mazzarri à la chaîne Sky Sport, après le match de la 33e journée.

Le Napoli « a 5 points de plus que dans la phase aller. Aujourd’hui, nous avons fait un bon match, et créé beaucoup plus. L’Udinese a tiré trois fois au but », a dit Mazzarri.

« (Christian) Maggio a frappé la transversale, (Edinson) Cavani a raté un penalty… C’est signe qu’aujourd’hui on devait perdre, mais ça ne change rien à la grande saison du Napoli », a-t-il ajouté.

Il ne craint pas non plus le contre-coup psychologique de cette défaite, qui laisse six points d’avance à l’AC Milan, à cinq journées de la fin. « La nervosité est signe que l’équipe croit toujours qu’elle peut gagner, cela montre notre implication et notre volonté de ne jamais lâcher », a estimé Mazzarri.

Fiorentina – Rossi sexcuse

Fiorentina - Rossi s'excuse

L’ex-entraîneur de la Fiorentina, Delio Rossi, licencié pour avoir agressé un de ses joueurs, Adem Ljajic, a demandé « pardon » pour son geste, vendredi lors d’une conférence de presse à Florence, mais a également fustigé les « bien-pensants » et « faux moralisateurs ».

« Je demande pardon à la ville, aux joueurs, au club et à l’AIC (le syndicat des joueurs). Mais combien de bien-pensants et de faux moralisateurs j’ai vu dans cette affaire… » a dit Delio Rossi, qui n’a répondu à aucune question des journalistes.

« C’était un geste déplorable mais humainement compréhensible », a-t-il dit. « J’ai commis une erreur et je m’excuse, j’ai payé et je paierai », a jouté Rossi, remplacé par Vincenzo Guerini sur le banc et suspendu trois mois par la Ligue italienne (Lega).

L’incident, rediffusé en boucle sur de nombreuses chaînes italiennes, a suscité de nombreuses réactions critiques. Dimanche, à la 32e minute du match Fiorentina-Novare (2-2), Rossi a littéralement ‘tabassé’ Ljajic, qui manifestait insolemment sa désapprobation d’être remplacé, alors que la Viola était menée 2-0.

« Je demande le respect pour ma personne, pour mon travail, pour l’équipe que j’entraîne et pour ma famille », a ajouté Rossi, encore vêtu de la tenue officielle de la Fiorentina, à qui il a souhaité d’assurer définitivement le maintien (il lui suffit de prendre un point sur les deux dernières journées).

Le joueur a été écarté de l’effectif jusqu’à la fin de la saison. Il s’était également excusé auprès de Rossi et du club.

 

Fiorentina – Rossi sexcuse

Fiorentina - Rossi s'excuse

L’ex-entraîneur de la Fiorentina, Delio Rossi, licencié pour avoir agressé un de ses joueurs, Adem Ljajic, a demandé « pardon » pour son geste, vendredi lors d’une conférence de presse à Florence, mais a également fustigé les « bien-pensants » et « faux moralisateurs ».

« Je demande pardon à la ville, aux joueurs, au club et à l’AIC (le syndicat des joueurs). Mais combien de bien-pensants et de faux moralisateurs j’ai vu dans cette affaire… » a dit Delio Rossi, qui n’a répondu à aucune question des journalistes.

« C’était un geste déplorable mais humainement compréhensible », a-t-il dit. « J’ai commis une erreur et je m’excuse, j’ai payé et je paierai », a jouté Rossi, remplacé par Vincenzo Guerini sur le banc et suspendu trois mois par la Ligue italienne (Lega).

L’incident, rediffusé en boucle sur de nombreuses chaînes italiennes, a suscité de nombreuses réactions critiques. Dimanche, à la 32e minute du match Fiorentina-Novare (2-2), Rossi a littéralement ‘tabassé’ Ljajic, qui manifestait insolemment sa désapprobation d’être remplacé, alors que la Viola était menée 2-0.

« Je demande le respect pour ma personne, pour mon travail, pour l’équipe que j’entraîne et pour ma famille », a ajouté Rossi, encore vêtu de la tenue officielle de la Fiorentina, à qui il a souhaité d’assurer définitivement le maintien (il lui suffit de prendre un point sur les deux dernières journées).

Le joueur a été écarté de l’effectif jusqu’à la fin de la saison. Il s’était également excusé auprès de Rossi et du club.

 

Inter – Forlan ignorait le rglement

Inter - Forlan ignorait le règlement

La recrue de l’Inter Milan, Diego Forlan, « ne connaissait pas le règlement UEFA » qui l’empêche de disputer les poules de la Ligue des champions puisqu’il a déjà joué cette saison en Europe avec son ancien club, a-t-il expliqué mardi, revenant sur le couac de l’intersaison en Italie.

« La vérité, c’est que je ne connaissais pas le règlement UEFA », a dit Forlan a une radio espagnole, interview largement reprise par la presse italienne. « Je me suis basé sur ce qu’on m’avait dit, à savoir qu’il fallait juste que je ne joue pas contre Vitoria Guimaraes (en barrages). Tout en ne sachant pas que l’Atletico (Madrid) avait l’intention de me vendre », a-t-il ajouté.

L’attaquant uruguayen a participé avec l’Atletico au 3e tour préliminaire de l’Europa League contre la formation norvégienne de Stromsgodset.

Il n’avait pas été aligné en barrages contre les Portugais de Vitoria Guimaraes, pendant les négociations entre l’Inter et l’Atletico, mais trop tard, selon les règlements de l’UEFA, pour pouvoir jouer en 2011 avec son nouveau club.

Moratti furieux
« Si on m’avait dit que j’étais sur le marché et que j’allais quitter l’Atletico, ç’aurait été mieux de me rendre disponible pour la Ligue des champions sans compliquer les choses », a commenté l’attaquant uruguayen.

Forlan devra attendre l’éventuelle phase à élimination directe pour jouer en Ligue des champions avec l’Inter, à partir de février, a annoncé samedi son club.

En attaque, l’Inter pourra compter dans son groupe (le B, avec le CSKA Moscou, Lille et Trabzonspor) sur Giampaolo Pazzini, et les Argentins Diego Milito et Mauro Zarate. Le club s’est aperçu trop tard de son erreur pour pouvoir inscrire sur la liste le jeune Néerlandais Luc Castaignos (18 ans).

Le président Massimo Moratti, furieux selon la presse italienne, se refuse toujours à commenter cet énorme oubli qui ridiculise son club.

Forlan, 32 ans, a été transféré pour 5 millions d’euros le 29 août pour remplacer le Camerounais Samuel Eto’o, parti en Russie à Anzhi Makhachkala.

Inter – Forlan ignorait le rglement

Inter - Forlan ignorait le règlement

La recrue de l’Inter Milan, Diego Forlan, « ne connaissait pas le règlement UEFA » qui l’empêche de disputer les poules de la Ligue des champions puisqu’il a déjà joué cette saison en Europe avec son ancien club, a-t-il expliqué mardi, revenant sur le couac de l’intersaison en Italie.

« La vérité, c’est que je ne connaissais pas le règlement UEFA », a dit Forlan a une radio espagnole, interview largement reprise par la presse italienne. « Je me suis basé sur ce qu’on m’avait dit, à savoir qu’il fallait juste que je ne joue pas contre Vitoria Guimaraes (en barrages). Tout en ne sachant pas que l’Atletico (Madrid) avait l’intention de me vendre », a-t-il ajouté.

L’attaquant uruguayen a participé avec l’Atletico au 3e tour préliminaire de l’Europa League contre la formation norvégienne de Stromsgodset.

Il n’avait pas été aligné en barrages contre les Portugais de Vitoria Guimaraes, pendant les négociations entre l’Inter et l’Atletico, mais trop tard, selon les règlements de l’UEFA, pour pouvoir jouer en 2011 avec son nouveau club.

Moratti furieux
« Si on m’avait dit que j’étais sur le marché et que j’allais quitter l’Atletico, ç’aurait été mieux de me rendre disponible pour la Ligue des champions sans compliquer les choses », a commenté l’attaquant uruguayen.

Forlan devra attendre l’éventuelle phase à élimination directe pour jouer en Ligue des champions avec l’Inter, à partir de février, a annoncé samedi son club.

En attaque, l’Inter pourra compter dans son groupe (le B, avec le CSKA Moscou, Lille et Trabzonspor) sur Giampaolo Pazzini, et les Argentins Diego Milito et Mauro Zarate. Le club s’est aperçu trop tard de son erreur pour pouvoir inscrire sur la liste le jeune Néerlandais Luc Castaignos (18 ans).

Le président Massimo Moratti, furieux selon la presse italienne, se refuse toujours à commenter cet énorme oubli qui ridiculise son club.

Forlan, 32 ans, a été transféré pour 5 millions d’euros le 29 août pour remplacer le Camerounais Samuel Eto’o, parti en Russie à Anzhi Makhachkala.

AC Milan - Cassano opéré du coeur vendredi

L’attaquant de l’AC Milan Antonio Cassano, victime d’un accident vasculaire cérébral dû à un problème cardiaque, doit être opéré vendredi à la l’hôpital Maggiore de Milan, a annoncé jeudi l’agence italienne Ansa.

L’intervention, pratiquée par le Professeur Mario Carminati, vise à combler un petit trou dans le coeur du joueur entre les oreillettes droite et gauche.

« Fantantonio » ne devrait pas pouvoir reprendre la compétition avant quatre à six mois, et pourrait manquer l’Euro-2012 en juin.

« J’étais très inquiet mais il n’y a pas de risque pour sa carrière », avait dit mardi l’administrateur délégué de l’AC Milan, Adriano Galliani.

Cassano, 29 ans, avait été victime d’un malaise dans la nuit de samedi à dimanche, au retour d’un match de Championnat d’Italie à Rome. Il a eu momentanément des difficultés d’élocution et à marcher, et avait été hospitalisé.

AC Milan - Cassano opéré du coeur vendredi

L’attaquant de l’AC Milan Antonio Cassano, victime d’un accident vasculaire cérébral dû à un problème cardiaque, doit être opéré vendredi à la l’hôpital Maggiore de Milan, a annoncé jeudi l’agence italienne Ansa.

L’intervention, pratiquée par le Professeur Mario Carminati, vise à combler un petit trou dans le coeur du joueur entre les oreillettes droite et gauche.

« Fantantonio » ne devrait pas pouvoir reprendre la compétition avant quatre à six mois, et pourrait manquer l’Euro-2012 en juin.

« J’étais très inquiet mais il n’y a pas de risque pour sa carrière », avait dit mardi l’administrateur délégué de l’AC Milan, Adriano Galliani.

Cassano, 29 ans, avait été victime d’un malaise dans la nuit de samedi à dimanche, au retour d’un match de Championnat d’Italie à Rome. Il a eu momentanément des difficultés d’élocution et à marcher, et avait été hospitalisé.